Catégories du blog

Rechercher sur le blog

Les Vignobles du Languedoc et du Roussillon

Les Vignobles du Languedoc et du Roussillon

Une histoire Greco Romaine



Le Languedoc et le Roussillon sont assurément les deux régions les plus anciennes du vignoble français. Elles ont longtemps souffert d’une mauvaise image de vins ordinaires. Une opération d’identification des terroirs a été menée depuis une trentaine d’année, visant à ordonner et à introduire de nouveaux cépages dans la région.
Cette transformation sera l’acteur de la production de divers vins allant des rouges, rosés aux blancs très ou peu alcoolisés aux arômes fruités gorgés de soleil. Aujourd’hui, le Languedoc-Roussillon fournis plus du tiers de la production française et la qualité de ses vins rouges peut rivaliser avec les grands noms de Bordeaux et du Rhône.

LE LANGUEDOC : LES VINS DU SOLEIL


Le vignoble du Languedoc est immense et s’étale de Fitou au sud jusqu’à la ville d’Avignon au nord-est, en franchissant les remparts de Carcassonne jusqu’aux Cévennes, composé d’une mosaïque de vignobles, répartis entre la bordure méridionale du Massif Central, les Corbières et la Méditerranée au sein de trois départements : L’Aude, l’Hérault et le Gard.
Fruit du mariage parfait entre mer et montagnes, le Languedoc est également caractérisé par quatre zones géologiques distinctes : la plaine côtière, les montagnes des Corbières, la Garrigue et le Piémont. Cette diversité fait évidemment son originalité, bordé par un climat chaud et sec tout au long de l’année, le Mistral et la Tramontane sont les vents locaux qui font danser et chanter les feuilles de vigne occitanes, créant une alternance nord/sud amenant entrées maritimes et air plus sec venant des terres.
L’établissement en terrasse ou en coteaux des vignes selon la proximité maritime ou le relief donnent des aspects variés aux vins issus des différentes productions. Le vin rouge y règne en maitre, le blanc et le rosé sont également influencés par les températures méditerranéennes. La notion de viticulture de masse a laissé place depuis quelques décennies à la qualité et au respect des traditions.

Cépages et Histoire :

Le patrimoine régional est extrêmement chargé d’histoire avec l’implantation de la vigne par les Grecs dès le VIIIe siècle avant JC, renforcée par les Romains dans la région narbonnaise.
La région Limouxine est réputée quant à elle pour son breuvage effervescent : la Blanquette issue de mauzac, chardonnay et chenin. Fière d’avoir pu prouver qu’elle est précurseur dans la production de vin effervescent en France devant le Champagne.
En ce qui concerne les cépages rouges, le carignan, le grenache noir et le syrah font la majeure partie de la production languedocienne et concernant les vins blancs, on retrouve du grenache gris, du picpoul, du bourboulenc, du macabeu, de la clairette et depuis peu, de la marsanne, de la roussanne et du vermentino.


Blanquette et Crémant de Limoux :

AOC depuis 1981, la Blanquette de Limoux et le Crémant de Limoux sont les seuls vins mousseux de la région. Au bord des Côtes de la Malepère, les vignes bénéficient des influences océaniques et méditerranéennes. L’appellation s’étend aujourd’hui sur 41 communes de la région de Limoux de part et d’autre de la vallée de l’Aude. Le cépage principal à hauteur de 80% est le Mauzac.

LE ROUSSILLON : AUX PORTES DE L’ESPAGNE


Amphithéâtre tourné vers la Méditerranée, le vignoble du Roussillon est le vignoble Français le plus au sud. Encerclé par les trois massifs montagneux que sont les Corbières, le Canigou et les Albères. Réputé pour ses vins doux naturels aux parfums fruités et ensoleillés de catalogne et d’Espagne, le Roussillon est également un excellent producteur de vins secs.

Terroirs et Climats :

On recense trois principaux axes fluviaux dans la région : la Têt, le Tech et l’Agly, ainsi leur agencement a engendré des perturbations en relief et en propriété des sols. On y retrouve des sols variés : schistes noirs et bruns, arènes granitiques, argilo-calcaires qui sont balayés par un climat riche en soleil et des températures stables et clémentes en hiver. L’été y est plutôt chaud et l’exposition des terrasses est favorable à la vinification.
La particularité de la région réside dans une pluviométrie imprévisible pouvant créer des pluies d’orages qui détruisent des récoltes entières. La maturation des raisins en été est favorisée par la Tramontane qui souffle sans interruption durant la période estivale.

Les Vins du Roussillon :

Nés des grenaches noirs, blancs et gris, les Banyuls, Banyuls Grand Cru, Maury Rivesaltes et Muscat de Rivesaltes sont des vins doux naturels blancs, rouges ou ambrés dont les caractéristiques sont uniques.
Mais le Roussillon produit également des vins secs pour les trois couleurs avec des cépages locaux semblables à ceux rencontrés en Languedoc : le grenache, carignan, mourvèdre, syrah ou cinsault pour les rouges aux caractères affirmés. Et le grenache blanc, macabeu, malvoisie, marsanne, roussanne et vermentino pour les blancs du Roussillon. Les appellations sont alors les suivantes : Côtes du Roussillon, Côtes du Roussillon-Villages et Collioure.

Publié le 30/01/2019 Terroirs 0 140

Laisser un commentaireAjouter une réponse

Veuillez vous connecter pour publier un commentaire.

Menu

Top